CETTE VIE QU’ON MÈNE… / THIS LIFE WE LEAD…

 

CLASSIC & Galerie Derouillon présentent :

 

 

Cette Vie qu’on mène…

 

 

Exposition collective réunissant des travaux inédits de :

Ana Kraš

Lele Saveri

Alessandro Simonetti

& Peter Sutherland

sous le commissariat de CLASSIC

 

Du 4 juin au 25 juillet 2015

Galerie Derouillon

38 rue N.D. de Nazareth

Paris IIIè

 

Vernissage le jeudi 4 juin 2015, de 18 à 21h

 

Cette vie qu’on mène…
Une alternative, c’est toujours ce dont il est question. Comment s’en tirer, s’inventer et ne pas tomber dans le piège de la vie normée ? Comment se construire avec la passion comme seul moteur ? Lorsque cette idée dépasse le stade de la pensée furtive au point de devenir cruciale, obsédante, la photo s’impose parfois comme une voie possible, une solution. Un appareil à la main et c’est une excuse pour parcourir le monde, découvrir et aller à la rencontre. C’est le compagnon d’aventure idéal, mais aussi le meilleur maître d’une auto-éducation. Une pratique intensive et l’accumulation d’expérience, un peu de chance et de réussite font de la photographie un rituel de passage vers une identité propre. Voilà pour la généralité du métier, voir de la photo en tant qu’artisanat.

 

Et au bout de ce chemin, parfois, il y a l’Art. La quête touche à son but, le Graal est à portée de main. La seule véritable échappatoire au monde tel qu’il est, de tout temps, vient de l’Art et de la vision unique, poétique, novatrice, salvatrice, qui habite ses pratiquants. Quoi de mieux donc que la photographie pour aiguiser, bâtir sa propre vision du monde une fois l’avoir suffisamment observé et capturé.

 

Le Monde d’ailleurs. Naître là (Belgrade en Serbie pour Ana Kraš, Rome et Bassano Del Grappa en Italie pour Lele Saveri et Alessandro Simonetti respectivement ou encore Colorado Springs dans le Colorado pour Peter Sutherland) et vivre ici. Ici, c’est New York, cette Neverland improvisée, hantée par les artistes et les faiseurs de notre époque. La bohème créative et la jeunesse mondiale s’y sont retrouvées pour en faire la Babylone contemporaine de l’internationale artistique. C’est leur capitale, depuis des générations, c’est un fait. Faire venir des artistes de New York ce n’est pas céder à l’éternel exotisme américain, c’est plutôt convoquer ceux qui ont fait un choix de vie total, de vivre en tant qu’artiste au milieu des artistes. C’est arrêter un instant quelques-uns des acteurs qui peuplent la scène artistique actuelle dans leur mouvement perpétuel, sautant d’un point à un autre, expérimentant la vitesse offerte par notre époque. C’est la vie de village à l’échelle mondiale, se connecter, rencontrer, faire, montrer, exister, Vivre.

Thibault Choay / CLASSIC

 

 

 

CLASSIC & Galerie Derouillon present:

 

 

This life we lead…

 

 

A group show with recent works from:

Ana Kraš

Lele Saveri

Alessandro Simonetti

& Peter Sutherland

Curated by CLASSIC

 

From June 4th to July 25th 2015

Galerie Derouillon

38 rue N.D. de Nazareth

Paris IIIrd

 

Opening Thursday June 4th, 6-9pm

 

This life we lead…
An alternative, it has always been the point. How to get away with it, making up one’s life without getting trapped in that banal life? How to build oneself fueled with sole passion? When this idea is not only a vague thought but becomes obsessive, photography is sometime that alternative way, a solution. A camera in hands and it is an excuse to run the world, discover and meet. It is the best buddy for any adventure as well as self education best teacher. An intense practice and some experience, a bit of luck and greatness can make photography a rite of passage for the construction of an individual self. That is for the general job, even for photography as a craft.

 

At the end of this path, sometimes lies Art. The quest is almost over, the Graal within arms reach. The only true escape to the world as it is comes from Art and the unique, poetic, innovative and lifesaving vision its practitioners have, it has always been. So what’s better than photography to sharpen and build one’s own vision of the world after it has been witnessed and captured.

 

Talking about the world. To be born there (Belgrad, Serbia for Ana Kraš, Roma and Bassano Del Grappa respectively for Lele Saveri and Alessandro Simonetti or Colorado Springs in Colorado for Peter Sutherland) and live here. Here being New York City, this improvised Neverland, haunted by artists and the makers of our time. The creative bohemia and the worldwide youth have met there to make it the arty Babylonia of our era. That is their capital and it’s been ages it has been. So inviting artists from New York City is not really giving up in front of the American Dream exoticism. It’s rather call those who made a radical choice, to live as artists among artists. It is stopping some of the actors populating the art scene of today while they’re on the move, jumping from a point to another experimenting the speed of our time. It is a village lifestyle at the world scale, connecting, meet, make, show, exist, Live.

Thibault Choay / CLASSIC

 

0 Responses to “CETTE VIE QU’ON MÈNE… / THIS LIFE WE LEAD…”


Comments are currently closed.